mardi 16 juillet 2019

Niché au cœur du quartier thermal de Bourbon-Lancy, le centre CeltÔ est un véritable lieu de détente dédié à votre Bien-Être où l'on vous réserve un accueil intimiste et attentionné pour une prise en charge personnalisée.

Édito
Les résultats des élections européennes ont confirmé qu’il convient de se méfier de plus en plus des sondages. Jean-Luc et Laurent faisaient la gueule dimanche soir, mais ils n’étaient pas les seuls.
Questions à...
Vice-présidente du Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté en charge des sports, Laëtitia Martinez, dans une interview, évoque l’engouement autour du mondial féminin. Elle souligne aussi la démarche volontariste de la Région pour développer et soutenir le sport féminin.
Juste avant les grandes vacances, le Maire David Marti se livre dans une interview à creusot-infos.
Gratuité à la piscine, espace Simone Veil, démolition de la Tour Jaurès et à la Molette, travaux dans les équipements sportifs… Le Maire répond aussi au sujet des prochaines élections municipales.
Le Député de Saône-et-Loire veut redonner du pouvoir aux Maires et encore plus dans les intercommunalités. Rémy Rebeyrotte a aussi dit ce qu’il pense de la menace de rétention des notes du Bac.
Municipales : «Nous avons des Marcheurs dans les deux majorités au Creusot et à Autun…»
Écouter, lire, voir
> ECONOMIE > En Saône-et-Loire

LE CREUSOT : Découvrez le nouveau Cinéma et la nouvelle Brasserie du Cœur de ville

09/07/2019 16:26Lu 10047 foisImprimer l’article
Le multiplexe a été officiellement présenté ce mardi après-midi. Il offrira 900 places réparties sur 6 salles, dont une de près de 300 places., avec un objectif de plus de 150.000 spectateurs.
La Brasserie ABC, portée par Cédric et Karine Burtin, offrira jusqu’à 300 couverts l'été, avec sa terrasse.
ACTUALISE
Voilà un double projet qui était attendu. Le cinéma multiplexe porté par Ciné Alpes et la Brasserie ABC portée par le chef Cédric Burtin et sa sœur Karine, ont officiellement été présentés ce mardi après-midi au Château de la Verrerie au Creusot.
C’est la Brasserie qui ouvrira en premier. Le complexe cinématographique ouvrira lui quelques mois plus tard.
David Marti, maire du Creusot et Président de la Communauté Urbaine, pouvait donc avoir le sourire, ce mardi en début d’après-midi. «On amènera les normes multiplexes dans un complexe», a souligné Romain Davoine.
Etant entendu que l’industrie cinématographique considère qu’un multiplexe compte au minimum 8 salles, et un multiplexe moins de salles, cqfd... Mais aujourd’hui, ce n’est pas le nombre de salles qui compte, mais la qualité pour un cinéphile. Et c’est bien ce qui aujourd’hui fait la différence.

David Marti

«On attendait les contrôles de légalité. Ils sont passés et on peut donc présenter à la presse et donc au public, deux projets importants pour la ville, dans le dispositif cœur de ville, sur Mach 2. C’est la zone que la CCM et la ville du Creusot ont décidé de développer en terme d’attractivité. Avec des investisseurs privés et publics.
Avec la maison de santé, un pôle tertiaire et d’autres projets qui vont venir, avec aussi une nouvelle résidence universitaire. Et le cinéma avec Ciné Alpes. Et le projet de Brasserie porté par Monsieur Burtin et sa sœur.
Elle sera installée dans le vieux bâtiment qui a une valeur patrimoniale et de mémoire. Ce sont deux projets complémentaires.
Ils ont accepté bien volontiers de faire cette présentation qui attirerons chacun un public. Cela va irriguer l’ensemble du cœur de ville.
Ces sont des projets que personne n’a vu. La ville et la CCM soit par des aménagements, soit par des accompagnements publics pour le cinéma, ce à quoi la loi nous autorise. Chacun apportera ses expériences et ses compétences.
Le public attend cela avec impatience».

Cédric et Karine Burtin

«On va ouvrir une brasserie ABC sur les anciens bureaux de la fonderie. On a bien pris l’importance du côte historique de ce bâtiment. On va être sur une surface de restauration importante . Plus du double que Chalon, Mâcon et Montceau. On sera sur le même état d’esprit, avec des produits frais, avec un bon rapport qualité prix. Nous sommes très heureux d’arriver au Creusot. On a grandi à côté, à Mary. C’est une région qui nous tient à cœur. On est heureux qu’un multiplexe vienne à côté. Il est important d’avoir cette offre complémentaire.
Je ne sais pas si on se serait ou pas implanté avec ou sans le cinéma. On ne s’est pas posé la question.
J’ai vraiment eu un gros coup de cœur pour la bâtiment.  On sera sur une surface de 230 places +70 en terrasse. Le bâtiment sera composé de deux niveaux, axés sur la séparation. Au-dessus deux salles qui pourront être privatisées. De 30 pour la première, à 60 places pour l’autre. On va créer 22 emplois, au minimum, partagés entre la cuisine et la salle. On va être sur un investissement d’un million et demi. On est sur des travaux à l’automne et une ouverture en juin 2020»

David Marti

«J’ai été surpris par l’intérêt porté sur le bâtiment. L’intérêt dans l’offre c’est vraiment l’étage qui peut servir pour des séminaires. Il était primordial d’apporter une offre aux groupes industriels.

Line Davoine

«Je suis heureuse que le cinéma a enfin trouvé sa place. Une place qui lui convient bien. Avec les synergies qui peuvent se créer. Quand je vous entend, Monsieur Burtin, on peut déjà mettre en place des partenariats.
C’est un projet de 6 salles pour 900 fauteuils, avec une grande salle de près de 300 places, sans doute la projection laser qui est à l’étude. Entre 2009 et 2011 on est passé de l’argentique au numérique. La nouvelle vague technologique propose des lampes au laser qui sont plus économes, avec de meilleurs contrastes, notamment au niveau de la 3D.
Au niveau du son on mettra le son immersif, qui est parfait pour le 3D. On attachera beaucoup d’importance au confort des fauteuils. 110 centimètres entre deux dossiers.
On est avec un projet innovant et circulaire. Très heureux d’être en cœur de ville, avec une vision à long terme.
Les projets de cinéma en centre ville, c’est une volonté du Gouvernement.
23 juillet la CDAC et si elle est obtenue, on dépose le permis fin juillet et si tout va bien, début de travaux de la fin de l’année et ouverture 2ème semestre 2020. En terme de confort, on sera au moins à l'égal du multiplexe de Chalon sur Saône. L’investissement est de 5 millions d’euros par an. On a un objectif d’amortissement sur 10 ou 12 ans»

David Marti

On a décidé d’une participation sur le fonctionnement : 30.000 euros par an pendant 5 ans.
Je souhaite sur Montceau, une offre cinématographique adaptée, au secteur du bassin minier.
Aujourd’hui, je ne vois pas pourquoi et comment le projet peut être retoqué. Il y aura peut-être des points à améliorer. Mais objectivement, je ne vois pas ce qui peut entraver le projet.
Le public est dans de la réalisation des projets»

De 75.000 à 150.000

«La fréquentation annuelle du cinéma le Morvan est actuellement de 75.000 spectateurs. Ciné Alpes espère plus que doubler pour atteindre au minimum 150.000 spectateurs. On espère avoir du cinéma d’auteur en sortie».
Alain BOLLERY

En savoir plus sur le complexe ciné
La société CinéAlpes qui exploite actuellement le cinéma du Creusot Le Morvan a décidé de construire un nouveau complexe plus moderne et répondant aux normes actuelles. Les locaux de l’actuel cinéma Le Morvan rue de la Verrerie sont en effet devenus obsolètes et sans possibilité de rénovation ou d’extension sur place.
La société CinéAlpes a choisi la zone Mach 2 pour cette implantation. Le nouveau bâtiment à l’architecture résolument moderne, circulaire et aérienne se situera ainsi à proximité immédiate du cœur de ville et de la future brasserie que gérera le chef étoilé Cédric Burtin.
Ce nouveau complexe cinématographique offrira 6 salles de cinéma pour 939 places dont 23 dédiées aux PMR (personnes à mobilité réduite). CinéAlpes va ainsi doubler la capacité d’accueil du cinéma Creusotin qui était jusqu’à présent d’environ 450 places.
Le cinéma bénéficiera des équipements les plus modernes. Les salles disposeront de fauteuils-clubs, de places PMR. Les bases d’écran iront de 8,5 m à 15 m pour la plus grande, avec les dernières technologies d’image et de son procurant ainsi un confort optimal.
L’offre sera permanente 7 jours sur 7 et globalement plus étoffée avec environ 8800 séances par an, permettant d’augmenter le nombre de sorties nationales et le nombre de séances par film. La programmation "art et essai" sera bien sûr poursuivie et elle aussi étoffée, toujours en relation étroite avec l’association Cinémage.
L’ouverture de ce complexe est prévue pour le 4e trimestre 2020.
Il s’agit là d’un projet ambitieux qui s’inscrit pleinement dans la continuité de l’action municipale, toujours soucieuse de garantir un accès élargi à la culture. D’ailleurs, l’importance de ce nouveau cinéma, lui a valu d’être inscrit parmi les « actions cœur de ville » dans la convention passée avec l’Etat.


En savoir plus sur la Brasserie
Cédric Burtin, chef étoilé du restaurant l’Amaryllis à Saint-Rémy et également propriétaire de trois brasseries baptisées « L’ABC » (L’Amaryllis Bistro Culinaire), l’une à Chalon-sur-Saône, la seconde à Mâcon et la troisième à Montceau, souhaite ouvrir une nouvelle brasserie L’ABC sur la ville du Creusot. Le secteur Mach 2 a retenu son attention. Afin de réaliser son projet, Cédric Burtin est en train d’acquérir les anciens bureaux de la Fonderie, qui hébergeait historiquement les services comptables de l’ancienne fonderie, pour un prix de 20 000 €.
En raison de l’état actuel du bâtiment, Cédric Burtin envisage d’investir 1,5 million d’euros pour rénover cet immeuble. Les travaux porteront sur :
-    la reprise intégrale de la toiture,
-    le remplacement des huisseries,
-    l’isolation,
-    le chauffage,
-    la reprise des enduits.
C’est seulement une fois ces travaux de gros œuvre terminés que les aménagements intérieurs pourront être envisagés.
La superficie de 600 m², répartie sur deux niveaux, permet d’envisager la création d’un espace restaurant au rez-de-chaussée (300 m² avec une capacité d’accueil de 96 places) et un espace avec deux salons privatifs au 1er étage.
Le restaurant serait ouvert 7 jours sur 7, de 7 heures à minuit, du lundi au dimanche inclus.
Pourront y être servis le petit-déjeuner, le déjeuner, le dîner, voire un dîner tardif. Les salles situées à l’étage pourront être utilisées pour des séminaires, des réunions, des petits-déjeuners d’entreprise, des déjeuners professionnels ainsi que de la restauration.
Un tel établissement répond à un besoin en grande partie insatisfait à l’heure actuelle : une restauration haut de gamme sur le site de Mach 2, à proximité du centre-ville, ouverte autant le midi que le soir.
En outre, ce projet permettra de créer 18 emplois à temps plein, nombre qui pourrait monter à 22 en été.