dimanche 27 mai 2018

La fête des Mères c’est ce Dimanche 27 Mai

Retrouvez un large choix de fleurs coupées et de compositions florales au gré de vos envies

Édito
creusot-infos l’avait annoncé : Cette semaine serait celle de tous les dangers pour Marie-Guite Dufay, qui a calé en rase campagne avant de se mettre en marche arrière. Sa majorité, au-delà des apparences d’unité, est durablement ébranlée.
Questions à...
Alors que le championnat se termine, Dominique Juillot se livre dans une interview vérité. Il se projette dans l’avenir et dessine ce que devra être l’Elan Chalon 2018/2019. Avec des jeunes. Avec, pourquoi pas, un retour de John Roberson…
Le tourisme en Saône-et-Loire est sur un vent porteur. 2018 sera d’abord l’année du vélo et 2019 sera l’année de l’œnotourisme annonce Elisabeth Roblot, dans une interview à creusot-infos.
L’ancien Ministre sera ce mercredi à Mâcon pour une visite d’expertise. Il se confie dans une interview à creusot-infos :
«André Accary a eu raison de lancer le recrutement de médecins»
«RCEA : On a perdu de belles années»
«Je soutiens la réforme de la SNCF. L’ouverture des lignes à la concurrence est une bonne chose»
Écouter, lire, voir
> ECONOMIE > En Saône-et-Loire

LE CREUSOT – CHALON – ST-MARCEL : Areva va embaucher 220 personnes cette année

23/03/2017 11:49Lu 22538 foisImprimer l’article
Le numéro un du nucléaire entend conforter ses effectifs pour mieux préparer l’avenir.ACTUALISE Jeudi à 11h49 : Sébastien Martin salue une très bonne nouvelle.
Qu’on se le dise : AREVA n’est pas mort. Bien au contraire. En Saône-et-Loire, l’année 2017 va se traduire par un programme de 220 embauches. C’est une information creusot-infos.com
Pour l’établissement Creusot Forge, se seront 20 recrutements cette année. Etant entendu que 30 personnes pour l’établissement du Creusot ont déjà été embauchées depuis le mois de juillet 2016.
Les autres recrutements concerneront donc les établissements de Saint-Marcel et de Chalon-sur-Saône.
«Il s’agit de conforter nos exercices pour bien aborder l’avenir et les commandes que nous avons à honorer, qu’il s’agisse du grand carénage, des générateurs de vapeur, ou bien des centrales pour l’Angleterre», met-on en avant du côté du numéro du nucléaire.
Parmi les personnes qui seront recrutées d’ici la fin de l’année 2017 figureront nombre de personnes qui ont débuté un contrat de formation en alternance au cours de l’année 2016.
AREVA compte en effet s’appuyer sur des formations spécifiques assurées et développées par ses soins pour bien coller à ses besoins et à ses métiers.
Pour l’établissement du Creusot d’AREVA ce sont des professionnels diplômés ou expérimentés qui sont recherchés, notamment des techniciens de maintenance. Mais pas seulement.
Les familles de métiers pour lesquels AREVA a des besoins identifiés sont multiples : Sont en effet recherchés des mécaniciens, des électromécaniciens, des usineurs, des chaudronniers, des soudeurs, des personnes qualifiées en CND (contrôles non destructifs) et donc des techniciens de maintenance.
Les candidatures peuvent être adressées directement à AREVA au Creusot, à Chalon-sur-Saône et à Saint-Marcel.
Alain BOLLERY
(Photos d’archives Alain BOLLERY)

Communiqué :
Sébastien Martin salue  une bonne nouvelle pour l'emploi industriel.
Le leader du nucléaire français, Areva, vient d'annoncer la création de 220 emplois en Saône-et-Loire dont 200 pour les sites de Chalon et de Saint-Marcel. C'est manifestement une bonne nouvelle pour l'emploi industriel dans notre territoire. Après une restructuration et une réorganisation nécessaires, la filière nucléaire française pourra, je le souhaite repartir ainsi de l'avant.
A plusieurs reprises, je suis personnellement intervenu auprès du gouvernement en 2015, pour souligner la nécessité de préserver tous nos savoir-faire si fortement ancrés dans notre Département qu'il s'agisse bien évidemment des sites du Grand Chalon comme du site du Creusot.
Aujourd'hui, AREVA renoue avec les créations d'emploi sur notre territoire et nous ne pouvons que nous en réjouir. La filière nucléaire a un avenir et dans le cadre des débats qui ont lieu en ce moment dans notre pays nous devons être particulièrement vigilants. »
Sébastien Martin
Président du Grand Chalon