mardi 18 décembre 2018

Samedi 22 Décembre de 11h à 12h

Venez rencontrer le Père Noël

Jusqu’au 31 Décembre 2018

Profitez de l’Offre Reste à Charge 0€*

Édito
Le Président de la République ne peut pas se permettre un quatrième samedi aussi catastrophique pour l’image de la France. Il doit prendre les bonnes décisions et envoyer des signes aux Gilets Jaunes. Il n’a pas d’autre choix.
Questions à...
Le vice-président du Conseil Régional se confie sur le budget économie de la Bourgogne-Franche-Comté, «au service de toutes les entreprises».
A l'occasion de la session plénière du Conseil Régional consacrée au vote du budget, la question des transports, le premier budget de la Région, a constitué une grande par des discussions. Et l'imbroglio autour de la hausse des tarifs des abonnements TER a masqué d'autres aspect de cette compétence. Le premier vice-président revient pour Infos-Dijon sur les grandes lignes du budget transports 2019 de la Bourgogne-Franche-Comté.

Exclusif

C’est un visiteur de marque qui, dimanche après-midi, a découvert l’exposition «Pierre Soulages, Le Creusot» à L’arc.
Président de l’institut national de la recherche agronomique, Philippe Mauguin s’est confié à «creusot-infos».
Écouter, lire, voir
> ECONOMIE > En Saône-et-Loire

LE CREUSOT Aubert et Duval s’engage 7 ans de plus avec Framatome et sa «forge de l’excellence»

05/10/2018 03:17Lu 3025 foisImprimer l’article
C’est un accord en forme de reconnaissance qu’Aubert et Duval a signé, jeudi, avec Framatome au Creusot. Les presses de la forge vont être mise à contribution pour des pièces à très très haute valeur ajoutée.
Le travail des lingots creux n'est pas la seule spécialité de la Forge du Creusot et de Framatome. Une nouvelle preuve en a été apportée ce jeudi en fin d’après-midi, quand Jérôme Fabre, président d’Aubert et Duval a signé un contrat avec David Emond et David Haguet, respectivement directeur en charge des composants et directeur du site du Creusot de Framatome.
Un contrat qui, soulignons le avec le sourire, réhabilite le septennat qui a disparu de la constitution de la 5ème République… Un accord de 7 ans qui aura donc été signé le jour du 50ème anniversaire de la Constitution de la 5ème République dont le septennat a été rayé des tablettes.

«Le nucléaire est une énergie d'avenir»

On sait que le temps de l’industrie n’est pas le temps de la politique. Il n’en demeure pas moins que Jérôme Fabre, le Président d’Aubert et Duval n’a pas manqué d’affirmer haut et fort que «l’énergie nucléaire est une énergie d’avenir». En cela il est sur la même ligne que le Président de la République Emmanuel Macron qui, le 2 Mai 2016, en visite à la Forge du Creusot, alors qu’il était ministre de l’économie, avait affirmé la même chose.
Depuis, à Framatome au Creusot comme à Saint-Marcel, on attend qu’il officialise de nouvelles commandes d’EPR. Il se murmure que cela ne devrait plus prendre des années, mais seulement quelques mois…
En attendant, Framatome ne peut que saluer avec un profond respect la décision d’Aubert et Duval de continuer à s’appuyer sur la Forge du Creusot et ses presses. Continuer, car la signature d’un nouveau contrat, jeudi en fin de journée, n’a été que le prolongement d’un accord qui lie le site du Creusot de Framatome avec Aubert et Duval, depuis bien avant le montage de la nouvelle presse, à savoir depuis 2013.

Pour forger de supers alliages

Filiale d’Eramet, Aubert et Duval est le spécialiste des alliages spéciaux. L’entreprise pèse pour 870 millions d’euros. Si l’aéronautique concerne 70% de son activité, les marchés de l’énergie constituent son deuxième marché. Aubert et Duval est ainsi le fournisseur de Vallourec à Montbard, là où sont fabriqués les tubes et les tuyaux, sans soudures, des réacteurs nucléaires.
Très concrètement, Aubert et Duval élabore de la matière pour ses aciers très spéciaux et confie donc à la Forge du Creusot le soin de forger ses supers alliages. Cela dans le respect de cahiers des charges particulièrement stricts, pour ce qui concerne le cheminement themo-mécanique des lingots qui lui sont confiés et qui, en qualité brute, arrivent notamment du département du Puy de Dôme.
Parmi les dernières innovations d’Aubert et Duval un alliage en titane, qui est comme une nouvelle figure de proue sur le catalogue de l’entreprise, dont le siège est rue de Grenelle à Paris.


«Une filière nucléaire française d’excellence»

Pour pouvoir fabriquer des pièces, de haute technologie, pour l’aéronautique et l’énergie, Jérôme Fabre ne cache pas que son entreprise a l’obligation de s’appuyer sur «forge d’excellence». «Nous avons en effet besoin de super alliages pour de petites pièces», ajoute le Président d’Aubert et Duval.
Pour David Emond, le contrat signé avec Aubert et Duval pour les sept prochaines années, c’est-à-dire jusqu’en 2025, contribue pleinement à «la constitution d’une filière nucléaire française d’excellence. Avec un réseau 100% français».
On le sait, Framatome vise l’excellence avec sa forge au Creusot. Et c’est justement au service de pièces de très haute valeur ajoutée, qu’Aubert et Duval a décidé de mettre durablement la Forge du Creusot à contribution.
«Nous avons développé nos gammes et formé des opérateurs. L’excellence ce sont d’abord les femmes et les hommes de l’entreprise», ne manquent pas de souligner David Emond et David Haguet, évidemment très heureux et très fiers de la confiance accordée à Framatome au Creusot, par Aubert et Duval.
Alain BOLLERY