mardi 24 avril 2018
Édito
Personne n’a oublié que l’avocat de Nordahl Lelandais a défendu avec de la violence verbale son client en accusant les gendarmes et la justice dans l’affaire Maëlys.
Questions à...
Dans une interview à creusot-infos, le Président de l’Elan Chalon se confie après la belle victoire obtenue contre Strasbourg et avant la venue de Limoges.
Le Président de la FDSEA de Saône-et-Loire, en préambule au congrès de sa fédération, a accordé une interview à creusot-infos. Il parle sans langue de bois.
Écouter, lire, voir
> ECONOMIE > Ailleurs

LE CREUSOT : Onze Plus a ouvert ses portes sur une très belle histoire musicale

03/04/2018 03:18Lu 2302 foisImprimer l’article
Plus de 1400 bornes musicales ont déjà été vendues au bénéfice de personnes âgées et/ou handicapées.
Les bornes musicales Mélo sont de prime abord des Jukebox. Mais elles sont en fait bien plus et c’est bien pour cela qu’elles continuent de faire un carton partout où elles sont implantées dans les maisons de retraite et autres EHPAD.
On le sait, travailler sur la mémoire est essentiel pour continuer de maintenir le fil de la vie. Et la mémoire pour les «têtes blanches» c’est parfois ce qui se perd vite, trop vite. Pour combattre ce que certains considèrent comme un fléau, les recettes ne sont pas nombreuses. La musique en est une. Un air connu et ce sont les souvenirs qui reviennent. Plutôt les meilleurs que les plus mauvais.
C’est pour cela que la borne musicale Mélo, véritable étendard de l’entreprise Onze Plus, implantée avenue de l’Europe au Creusot, est plébiscitée partout où elle est implantée. Pourquoi elle et pas d’autres ? Tout simplement parce qu’elle a été imaginée pour être accessible facilement et rapidement. Son ergonomie permet d’être facilement utilisable par les personnes âgées, et même très âgées. C’est bien pour cela qu’elle séduit encore et toujours plus.
Vendredi, à l’occasion des portes ouvertes marquant les dix ans de l’entreprise, Sylvie et Marc Boudot ont expliqué tout cela à leurs visiteurs. Ils ont détaillé les raisons du succès. Mais surtout, chacun a pu découvrir une entreprise où de toute évidence il fait bon vivre et donc bon travailler.
Les visiteurs ont pu mesurer comment et pourquoi les différentes versions de la borne musicale Mélo, déjà commercialisée à plus de 1400 exemplaires, savent évoluer et s’adapter.
Découvert comment les expériences positives menées avec les anciens sont soigneusement répertoriées et mutualisées au travers d’un service web, «culture à vie». Car pourquoi ce qui marche à Perpignan ne marcherait pas à Strasbourg ? Partager les expériences cela à l’air simple comme cela, mais c’est tellement mieux quand c’est organisé et donc magnifié.
En fait, dans le vaste univers des services à la personne, Onze Plus n’a pas mis longtemps à faire reconnaître et plébisciter son coup de patte. C’est le succès d’une entreprise creusotine.
Au sens de l’entreprise et de la concrétisation d’une idée et d’une certaine philosophie de vie pour améliorer celle des autres.
Le succès d’une entreprise, aussi, au sens de l’entreprise en tant que structure. Les deux méritent d’être placées sous les projecteurs. Mais c’est évidemment d’abord et surtout la borne Mélo qui le 12 avril, par exemple, sera en mode séduction, à la maison de l’Amérique Latine à Paris, à l’initiative du Synerpa, le syndicat national des établissements et résidences privés pour personnes âgées.
Alain BOLLERY