jeudi 24 mai 2018

Réservez dès maintenant au 03.85.78.59.50

Pour votre repas de Fête des Mères

Édito
Le devoir de mémoire ne doit pas être une option. C’est une obligation et en ce sens, il est particulièrement regrettable que les enfants des écoles du Creusot ne soient pas plus impliqués dans les commémorations. Que ce soit le 11 novembre ou le 8 mai.
Questions à...
Alors que le championnat se termine, Dominique Juillot se livre dans une interview vérité. Il se projette dans l’avenir et dessine ce que devra être l’Elan Chalon 2018/2019. Avec des jeunes. Avec, pourquoi pas, un retour de John Roberson…
Le tourisme en Saône-et-Loire est sur un vent porteur. 2018 sera d’abord l’année du vélo et 2019 sera l’année de l’œnotourisme annonce Elisabeth Roblot, dans une interview à creusot-infos.
L’ancien Ministre sera ce mercredi à Mâcon pour une visite d’expertise. Il se confie dans une interview à creusot-infos :
«André Accary a eu raison de lancer le recrutement de médecins»
«RCEA : On a perdu de belles années»
«Je soutiens la réforme de la SNCF. L’ouverture des lignes à la concurrence est une bonne chose»
Écouter, lire, voir
> BOURGOGNE - FRANCHE-COMTE > Bourgogne - Franche-Comté

SAONE-ET-LOIRE : Une nouvelle formule de dégustation de vins très innovante et très simple

17/05/2018 03:15Lu 2580 foisImprimer l’article
«Oene Moment» est le nom de cette formule de dégustation qui doit booster l’œnotourisme.
A l’initiative de la chambre de commerce et d’industrie et avec le soutien autant du conseil départemental que de l’agence départementale de tourisme, c’est un concept très innovant qui a été dévoilé mercredi au Château de la Ferté.
Le Château de la Ferté, à Saint-Ambreuil, a servi de cadre, mercredi soir, au lancement de «Oeno Moment» une formule très innovante qui, à partir de 8 euros, permettra aux touristes de déguster un vin blanc, un vin rouge et un crémant…
75 établissements sont déjà engagés et ce n’est qu’un début. Il faut dire que l’œnotourisme mérite non seulement d’être exploré et valorisé, mais il doit surtout être un domaine d’innovation et d’expérimentation.
«Dans notre département, l’industrie n’a pas tout pris», a dit avec le sourire Michel Suchaut, président de la CCI de Saône-et-Loire. Il faut dire que le tourisme pèse quand même pour 5700 emplois directs pour 5% du PIB du département.
Quand on sait que la France comptabilise annuellement 10 millions d’œnotouristes, forcément la Saône-et-Loire doit prendre toute sa place.
«N’oublions pas que c’est depuis Cluny, jusqu’à Gevrey Chambertin que la vigne s’est développée en Bourgogne», a rappelé Michel Suchaut. Il a aussi mis en lumière que la route des vins est souvent liée à l’art roman et que le Chardonnay est le vrai étendard de la Saône-et-Loire.
Dans le lancement de «Oene Moment», Michel Suchaut voit l’exemple d’une bonne coopération entre la CCI, le conseil départemental et l’agence départementale de tourisme. Et le Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie n’a pas manqué de rendre un hommage appuyé à Gaëlle Colin, Michel Andres et Jean-Philippe Anciaux, qui ont été les artisans de la création du concept.
«J’ai vraiment trouvé cette idée intéressante, quand Jean-Philippe Anciaux est venu me la présenter. Car valoriser le vin au-delà de ses lieux de production, c’est vraiment très bien», a poursuivi Arnaud Durix, président de l’agence départementale de tourisme. «L’œnotourisme est en plein essor. La Bourgogne – Franche-Comté veut devenir la première région d’ici 2020. Il est important que la Saône-et-Loire y contribue fortement», a-t-il ajouté, avant de rappeler les actions menées par le conseil départemental qui veut mettre en place une vraie route des vins, mais pas seulement avec des panneaux !
En ce sens, Sébastien Martin, vice-président du conseil départemental qui représentait André Accary, excusé, s’est félicité de voir «des initiatives fortes» émerger en Saône-et-Loire. «Car oui, il faut organiser l’accueil des touristes et encore plus des œnotouristes. Aujourd’hui ils ont une approche plus exigeante et il convient d’avoir outils numériques». En ce sens Sébastien Martin considère que la future route des vins devra veiller à créer une voie itinérante pour les touristes.
Vice-président de la CCI, Jean-Philippe Anciaux a d’abord salué le coup d’œil expert de Jean-Claude Bligny qui a imaginé la sérigraphie «saône-et-loirienne» des verres. Il s’est félicité de l’engouement que «Oene Moment» suscite, avec l’implication des Logis de France et des tables de pays. Parce que le succès est au rendez-vous, il a salué «Michel Andres chef d’orchestre de l’opération avec Gaëlle Colin» qui ont gravé dans le marbre le concept en lui offrant de la lisibilité pour séduire les touristes.
Alain BOLLERY

Pour tout savoir :

«Oeno moment», véritable marque territoriale, rassemble à ce jour 75 établissements adhérents sur toute la Saône-et-Loire dont : des restaurants, hôtels, campings, caves coopératives, caveaux, cavistes, bar à vins et épiceries fines. Tous proposeront des dégustations payantes à partir de 8€ comprenant au minimum 1 vin blanc issu du cépage Chardonnay ou Aligoté (4cl), 1 vin rouge issu du cépage Pinot Noir ou Gamay (4cl) et un Crémant de Bourgogne (4cl). Ces trois verres seront toujours accompagnés d’un mâchon sucré ou salé en accord avec le vin servi (charcuterie, fromage, gougère, biscuits, etc). La dégustation se fera dans des verres INAO propre à l’opération (photo jointe dans l’invitation ci-jointe) ; ces derniers seront offerts pour tout achat d’une dégustation « Oeno moment », ou vendus séparément à 30€ la boite de 6 ; le prix d’achat du verre est fixé à 1€ TTC. L’opération a un réel objectif de mise en réseau et de valorisation des acteurs du territoire en lien avec la filière viticole, ainsi que la mise en lumière des différents cépages et appellations de Saône-et-Loire.