jeudi 19 septembre 2019

Offre «Foire»

-15% sur les portails et leur motorisation*

-5% sur les portes de garage**

Hall 3 – Stands 85/87/89

Édito
Les résultats des élections européennes ont confirmé qu’il convient de se méfier de plus en plus des sondages. Jean-Luc et Laurent faisaient la gueule dimanche soir, mais ils n’étaient pas les seuls.
Questions à...
Le lundi 9 septembre 2019 restera dans l’histoire pour l’Hôtel-Dieu du Creusot, avec la première intervention chirurgicale réalisée avec le robot chirurgical, le 1er de Saône-et-Loire.
Le Docteur Jean-Philibert Combier a réagi dans une interview exclusive à creusot-infos.
«Le robot ne remplace pas le chirurgien. Il exécute ses gestes. C’est un progrès considérable»
«C’est capital pour recruter de jeunes médecins»
«Le Maire du Creusot a eu une vision d’avenir et de progrès sur ce dossier stratégique»
Vice-président du Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté, en charge des lycées et de l’apprentissage, Stéphane Guiguet détaille l’implication de la Région en matière d’investissements, mais aussi pour «le pouvoir d’achat des lycéens et de leurs familles».
Le conseil départemental est mobilisé pour les Collèges. C’est que ce le Président André Accary a annoncé, ce jeudi matin, à Montchanin, où il a fait sa rentrée des classes.
Écouter, lire, voir
> BOURGOGNE - FRANCHE-COMTE > Bourgogne - Franche-Comté

Pas de rassemblement socialiste ce lundi de Pentecôte au Mont Beuvray

05/06/2019 03:10Lu 820 foisImprimer l’article
En 2018, Jérôme Durain et Sylvain Mathieu avaient accueilli Emmanuel Maurel.
Arnaud Montebourg, avec le Nivernais Christian Paul, en avait fait un lieu de résistance, en 2004, quand Jean-Pierre Raffarin avait lancé la journée de solidarité. Le Mont Beuvray, dans le Morvan, sera ce lundi de Pentecôte déserté par les socialistes. Ils n'ont pas prévu de se retrouver à ce rendez-vous qui était organisé conjointement par les fédérations socialistes de la Nièvre et de Saône-et-Loire.
Il est vrai qu'en 2018, ils avaient été bien peu à se retrouver. Jérôme Durain et Sylvain Mathieu avaient accueilli Emmanuel Maurel qui avait laissé entendre qu’il envisageait de quitter le navire. Ce qu'il a donc fait en rejoignant la liste des Insoumis pour les européennes.
Sans doute par peur de se retrouver en nombre limité, les socialistes de la Nièvre et de Saône-et-Loire ont donc préféré annuler le rdv 2019 qui devait avoir lieu le lundi 11 juin. Pour mieux rebondir en 2020, après les municipales et avant les régionales et les départementales de 2021 ? Pas certain...
A.B.