dimanche 24 mars 2019

Du Jeudi 21 au Samedi 30 Mars

-20% sur les Jean’s Levi’s Homme et Femme*

Édito
Les faits très graves qui se sont produits lundi matin, ont révélé autant le manque de respect et de politesse, que cette violence qui n’en finit plus de s’incruster dans les têtes, dans les esprits et donc bien malheureusement dans les actes.
Questions à...
Elu lundi après-midi nouveau Président de la Chambre d’Agriculture de Saône-et-Loire, Bernard Lacour entend mener une présidence de combat. Pour défendre l’agriculture «contre les attaques menées par des minorités». C'est ce qu'il affirme dans une longue interview qu'il a accordée à creusot-infos.
«88% de la société française apprécie notre agriculture et ses agriculteurs et on entend que les minorités»
«L’agriculture française c’est la qualité et la traçabilité»
«L'engagement du conseil départemental a été vital»
«Dans la Communauté Le Creusot - Montceau, on va franchir un cap dans la gestion de l’eau».
Dans une longue interview à creusot-infos, le Député européen sortant, 3ème sur la liste «Les Républicains», n’est pas tendre avec le Président de la République.
«Ce Président est très tacticien et très habile»
«Le grand débat c’est quand même un aveu d’échec».
Alstom, Nadine Morano, Rachida Dati, référendum, immigration, l’élu bressan n’élude aucun sujet.
A qui s’adressera-t-il ? La Présidente du Conseil Régional dit tout dans une interview...
Écouter, lire, voir
> BOURGOGNE - FRANCHE-COMTE > Bourgogne - Franche-Comté

NATURE : Deux Sylvotrophées pour la Bourgogne - Franche-Comté en 2019

09/03/2019 02:13Lu 435 foisImprimer l’article
Les Parcs naturels régionaux du Haut-Jura et du Morvan organisent, cette année à nouveau, un SylvoTrophée. Ce concours forestier, respectivement à sa 3ème et 2ème édition, vise à valoriser la gestion forestière multifonctionnelle, c’est-à-dire à la fois productive et respectueuse des écosystèmes et des autres usages de la forêt. Soyez prêts à déposer prochainement votre candidature !
L’idée originale
Le SylvoTrophée a été créé en 2017 à l’initiative du Parc du Haut-Jura et de 4 autres Parcs de l’Est de la France et de Suisse, à l’image du concours Prairies Fleuries. Il a pour objectifs :
  • La valorisation de forestiers du territoire, qui mettent en œuvre une gestion multifonctionnelle
  • La création d’un lieu d’échanges et de débat entre acteurs du monde sylvicole

Ce projet a reçu un accueil positif par les professionnels de la forêt et a pu être développé sur les territoires d’autres Parcs naturels régionaux, notamment celui duMorvan. Cette année 2019, les deux Parcs proposent une nouvelle édition : la deuxième (après 2018) pour le Morvan et la troisième (après 2017 et 2018) pour le Haut-Jura.

13 propriétaires, privés et communaux, ont participé aux précédentes éditions du SylvoTrophée dans le Haut-Jura et le Morvan. Vincent Peressotti, lauréat du SylvoTrophée 2018 en Morvan, témoigne :
« Je suis fier et très content d’avoir pu participer et côtoyer ce jury. Je trouve que ces deux heures passées en forêt à échanger et débattre entre gens passionnés, c’était vraiment un moment presque magique. »

La gestion « multifonctionnelle » : qu’est-ce que c’est ?
Dans nos sociétés, les forêts assurent 3 fonctions majeures : écologique, économique et socioculturelle.
Ce sont avant tout des écosystèmes, c’est-à-dire des milieux naturels abritant de multiples espèces, qui interagissent entre elles. Ce lien, on le retrouve à toutes les échelles : chez la Chouette qui niche dans la cavité creusée par le Pic, chez le Chat sauvage qui se dissimule dans les vieilles hêtraies, chez la mousse qui ne pousse que sur le bois décomposé à nos pieds.
Mais la forêt, on l’a dit, c’est aussi une affaire de personnes ! La filière forêt-bois représente de nombreuses entreprises et d’autant plus d’emplois : gestionnaires, exploitants, scieurs, artisans, … c’est toute une économie qui gravite autour du bois.
La forêt, c’est enfin un espace partagé. Les itinéraires sont nombreux et les activités multiples : randonnée, VTT, ski, orientation, chasse ou encore cueillette. La vigilance du pratiquant comme du forestier est alors essentielle, pour prévenir tout désagrément (chutes de branches ou d’arbres, dégradation de sentiers, piétinement des jeunes arbres…).
La gestion multifonctionnelle des forêts repose sur la prise en compte de l’ensemble de ces enjeux. En une phrase, on peut la résumer ainsi : exploiter le potentiel économique de la forêt (produire du bois) tout en en respectant le patrimoine naturel et les autres usages. La prise en considération de tous ces aspects garantit à la fois la pérennité des forêts et l’attractivité des territoires : on est alors dans une pratique durable.

L’édition 2019
Les SylvoTrophées 2019 auront lieu au cours de l’été dans le Haut-Jura et le Morvan. Les propriétaires forestiers sont invités à candidater en duo avec leur gestionnaire, selon des critères propres à chaque territoire, à partir de mars en Morvan et d’avril dans le Haut-Jura. Les dossiers de candidature sont à récupérer auprès des Parcs respectifs.
Cette année, l’édition organisée par le Haut-Jura concernera les forêts publiques. L’appel à candidatures est donc ouvert uniquement pour les propriétaires publics. De plus, l’édition 2019 sera placée sous le thème du « changement climatique ». L’intérêt est de pouvoir aborder ce phénomène et sa prise en compte dans la gestion forestière, au travers de critères dédiés dans les grilles d’évaluation.
En Morvan, les candidatures sont ouvertes aux propriétaires privés et aux communes. Le concours porte sur les forêts feuillues et mixtes du territoire du Parc naturel régional. La visite des parcelles candidates par le jury aura lieu les 4 et 5 juillet.
Une fois les candidatures reçues, une pré-sélection identifiera les parcelles en lice pour l’édition 2019. Qui dit concours dit jury, et celui du Sylvotrophée est bien garni. Les Parcs ont réuni des jurés de tous bords – professionnels reconnus de la filière forêt-bois, de l’écologie et du tourisme – afin de visiter les parcelles et désigner un lauréat. Munis de grilles de notation, les jurés s’appuieront sur les observations de terrain et sur les échanges avec les candidats pour faire leur choix.
Le lauréat sera mis en lumière lors d’une remise des prix.