dimanche 17 décembre 2017
Sondage
Le Président de l'Assemblée Nationale a-t-il eu raison de sanctionner le «député Insoumis» François Ruffin ?
Questions à...
L’élue du Creusot est à la tête d’un budget important au Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté. Dans une interview elle trace les perspectives 2018. Avec un appel à projets pour l’ensemble des clubs.
Le vice-président du Conseil Régional Bourgogne - Franche-Comté en charge de l’économie a répondu à nos questions.
Elu d’opposition de droite à la Région, Gérard Gordat a répondu à nos questions sur son domaine de prédilection : L’agriculture.
> BOURGOGNE - FRANCHE-COMTE > Bourgogne - Franche-Comté

EMPLOI : Jérôme Durain et Jean-Claude Lagrange interpellent la Commissaire au Redressement productif

06/12/2017 17:32Lu 524 foisImprimer l’article
Madame la Commissaire au Redressement Productif,
Nous souhaitons attirer votre attention et celle de votre ministère de tutelle sur la situation globale du bassin d'emploi de Montceau-les-Mines (71).


Jérôme Durain vous a déjà interpellé sur la situation spécifique de l'entreprise Konecranes à Saint Vallier (71). Comme vous le savez sans doute, le site de Saint Vallier a vu son sort s'aggraver après son rachat au groupe Terex par le groupe Konecranes en 2017. D'un plan social de 20 postes, nous sommes aujourd'hui passés à l'annonce de la suppression de 41 emplois sur les 165 que compte le site, spécialisé dans les grues mobiles et les stackers.
S'il existe sans doute un problème de commande qui impacte l'activité du site, nous nous interrogeons sur les difficultés que semblent rencontrer les salariés de Konecranes dans l'instauration d'un dialogue avec la direction. La grève qui a cours sur place mobilise les salariés sur un mot d'ordre de revalorisation de la prime extralégale et la réduction du nombre d'emplois supprimés. Nous invitons la direction, qui refuse de communiquer dans la presse locale et rechigne à délivrer les documents demandés aux experts comptables, à tout mettre en œuvre pour restaurer un échange constructif avec les salariés, inquiets de la situation difficile que rencontrent d'autres entreprises de leur bassin d'emploi et du précédent de fermeture de site qu'ont connu leurs collègues italiens de Lentigione.
Concernant Eolane et ses 90 salariés, les inquiétudes sont là encore nombreuses. Malgré une activité saluée par tous ces dernières années, notamment en participant à la fabrication des tablettes Qooq ou des enceintes Phantom, le site de Montceau serait promis à la fermeture en 2020. L'actionnaire ne semble pas disposé à utiliser cette capacité de production moderne et à la localisation avantageuse. Les collectivités locales, notamment la mairie de Montceau regrettent ce choix et considèrent que le site pourrait poursuivre utilement sa contribution à l'activité du groupe. Nous sollicitons donc l'expertise de l'Etat afin d'évaluer si les choix stratégiques du groupe Eolane sont sincères ou s'ils sont motivés uniquement par la recherche d'une rentabilité irréaliste, dont on sait qu'elle est parfois l'intention cachée de certains fonds d'investissements vautours. Par ailleurs, il nous semble indispensable de préparer la recherche rapide d'un repreneur solide et responsable puisque le groupe Eolane a indiqué être disposé à céder son site pour 1 euro. Nous tenons par ailleurs à vous indiquer que la région n'a pas versé d'aide à cette entreprise. Si cela avait été le cas, nous n'aurions pas hésité à demander un remboursement. Nous souhaiterions savoir ce qu'il en est concernant d'éventuelles aides qui auraient été versées par l'Etat à Eolane.
Enfin, nous souhaitons rappeler notre espoir de voir la procédure de redressement judiciaire du site SIAP de la zone artisanale Sainte-Elisabeth trouver une issue positive. Ses 50 salariés qui y fabriquent réservoirs, citernes et conteneurs métalliques attendent beaucoup de la période de recherche d'un repreneur qui court jusqu'en janvier. Nous ne doutons pas de votre mobilisation sur cet autre dossier qui revêt une importance lui aussi extrême dans le contexte d'inquiétude montcellien que vous devinez.
Dans l'attente de votre réponse, nous vous prions de croire, Madame la Commissaire au Redressement productif, en l’assurance de ma sincère considération.
Jérôme DURAIN
?Sénateur de Saône-et-Loire 
Conseiller régional de Bourgogne Franche-Comté
Jean-Claude LAGRANGE?
Conseiller régional de?Bourgogne Franche-Comté 
Vice-Président en charge de l’économie