samedi 21 avril 2018

Pour son 1er Anniversaire
Votre boutique « JAD’OR » vous propose de bénéficier de -10% du Jeudi 19 au Samedi 21 Avril 2018

Édito
Personne n’a oublié que l’avocat de Nordahl Lelandais a défendu avec de la violence verbale son client en accusant les gendarmes et la justice dans l’affaire Maëlys.
Questions à...
Dans une interview à creusot-infos, le Président de l’Elan Chalon se confie après la belle victoire obtenue contre Strasbourg et avant la venue de Limoges.
Le Président de la FDSEA de Saône-et-Loire, en préambule au congrès de sa fédération, a accordé une interview à creusot-infos. Il parle sans langue de bois.
Écouter, lire, voir
> BOURGOGNE - FRANCHE-COMTE > Bourgogne - Franche-Comté

ÉLÉCTIONS PRÉSIDENTIELLES : Les clivages politiques sont un repoussoir selon le mouvement "En Marche"

20/04/2017 21:45Lu 2631 foisImprimer l’article
LES CLIVAGES POLITIQUES SONT UN REPOUSSOIR......
Une délégation En Marche emmenée par  Jacqueline Ferrari conseillère régionale et composée de Rachel Liu, Jacques Badet et Yoann Pimentel  ont visité la "Friche industrielle " de Savigny en Revermont.
Le Maire LR Philippe Routhier a fait visité cette friche à Jacqueline Ferrari  pour exposer son projet de pépinière d'entreprise
Jacqueline Ferrari "Je suis une conseillère régionale en Marche et je suis interpellée par un élu d'opposition  "En Marche" Yoann Pimentel sur un projet porté par la majorité municipale  représentée par Philippe Routhier.
Ici à Savigny en Revermont l'opposition et la majorité sont en phase sur ce projet et je m'en félicite.
L'émancipation, l'ouverture vers des projets de ré industrialisation , de création d'emploi doit être l'attention de chacun sans que les clivages politiques soient un repoussoir et j'insiste sur ce mot et surtout sur ce territoire.
Emmanuel Macron nous dit bien que nous vivons dans un monde où nous avons la responsabilité de soutenir la création , le développement et la transformation des entreprises, parce que  que les entreprises créent la richesse qui peut ensuite être redistribuée et finance aussi les besoins  de la collectivité.
Dans un deuxième temps la délégation en Marche a visité l'entreprise SMTL de 60 salariés basé sur Louhans.