mercredi 24 janvier 2018
Édito
De Notre Dame des Landes au Center Parcs du Rousset, c’en est fini des grands projets «Zadéifiés»
Sondage
Approuvez-vous la limitation de la vitesse à 80 km/heure sur les routes départementales et nationales ?
  • Oui
     25% 5159
  • Non
     74% 14998
Questions à...
L’ancien secrétaire d’Etat à l’industrie de François Hollande répond à creusot-infos sur Framatome et sur l’avenir du nucléaire. Un dossier sur lequel il a été très impliqué quand il était à Bercy.
«Oui, je le dis clairement, en France il faut remplacer les anciennes centrales nucléaires par de nouvelles centrales EPR»
L’élue du Creusot est à la tête d’un budget important au Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté. Dans une interview elle trace les perspectives 2018. Avec un appel à projets pour l’ensemble des clubs.
Le vice-président du Conseil Régional Bourgogne - Franche-Comté en charge de l’économie a répondu à nos questions.
> BOURGOGNE - FRANCHE-COMTE > Bourgogne - Franche-Comté

ÉLÉCTIONS PRÉSIDENTIELLES : Les clivages politiques sont un repoussoir selon le mouvement "En Marche"

20/04/2017 21:45Lu 2582 foisImprimer l’article
LES CLIVAGES POLITIQUES SONT UN REPOUSSOIR......
Une délégation En Marche emmenée par  Jacqueline Ferrari conseillère régionale et composée de Rachel Liu, Jacques Badet et Yoann Pimentel  ont visité la "Friche industrielle " de Savigny en Revermont.
Le Maire LR Philippe Routhier a fait visité cette friche à Jacqueline Ferrari  pour exposer son projet de pépinière d'entreprise
Jacqueline Ferrari "Je suis une conseillère régionale en Marche et je suis interpellée par un élu d'opposition  "En Marche" Yoann Pimentel sur un projet porté par la majorité municipale  représentée par Philippe Routhier.
Ici à Savigny en Revermont l'opposition et la majorité sont en phase sur ce projet et je m'en félicite.
L'émancipation, l'ouverture vers des projets de ré industrialisation , de création d'emploi doit être l'attention de chacun sans que les clivages politiques soient un repoussoir et j'insiste sur ce mot et surtout sur ce territoire.
Emmanuel Macron nous dit bien que nous vivons dans un monde où nous avons la responsabilité de soutenir la création , le développement et la transformation des entreprises, parce que  que les entreprises créent la richesse qui peut ensuite être redistribuée et finance aussi les besoins  de la collectivité.
Dans un deuxième temps la délégation en Marche a visité l'entreprise SMTL de 60 salariés basé sur Louhans.