mercredi 22 mai 2019
Édito
Les faits très graves qui se sont produits lundi matin, ont révélé autant le manque de respect et de politesse, que cette violence qui n’en finit plus de s’incruster dans les têtes, dans les esprits et donc bien malheureusement dans les actes.
Questions à...
Le vice-président de la Région Bourgogne – Franche-Comté, en charge des lycées est catégorique : «On sait s’adapter, on sait être réactif et on peut voter un financement exceptionnel»
Elu lundi après-midi nouveau Président de la Chambre d’Agriculture de Saône-et-Loire, Bernard Lacour entend mener une présidence de combat. Pour défendre l’agriculture «contre les attaques menées par des minorités». C'est ce qu'il affirme dans une longue interview qu'il a accordée à creusot-infos.
«88% de la société française apprécie notre agriculture et ses agriculteurs et on entend que les minorités»
«L’agriculture française c’est la qualité et la traçabilité»
«L'engagement du conseil départemental a été vital»
«Dans la Communauté Le Creusot - Montceau, on va franchir un cap dans la gestion de l’eau».
Dans une longue interview à creusot-infos, le Député européen sortant, 3ème sur la liste «Les Républicains», n’est pas tendre avec le Président de la République.
«Ce Président est très tacticien et très habile»
«Le grand débat c’est quand même un aveu d’échec».
Alstom, Nadine Morano, Rachida Dati, référendum, immigration, l’élu bressan n’élude aucun sujet.
Écouter, lire, voir
> BOURGOGNE - FRANCHE-COMTE > Bourgogne - Franche-Comté

Elections européennes : Raphaël Gauvain, Rémy Rebeyrotte et Benjamin Dirx appellent au vote utile

17/05/2019 13:46Lu 556 foisImprimer l’article
Communiqué :
Le 26 mai, un seul vote utile
On peut se faire plaisir, mais il ne faut pas se raconter des histoires !
La situation actuelle est la suivante : comme dans nombre de Pays européen, le 26 mai, il s’agira en France de choisir entre ceux qui souhaitent la fin du Projet européen et le repli nationaliste, et ceux qui pensent que l’Europe d’aujourd’hui doit être améliorée, doit mieux protéger ses intérêts notamment face à la Chine et aux Etats-Unis, mieux protéger ses populations et créer d’autres « airbus » dans des secteurs stratégiques de l’industrie, des services et du numérique.
En France, le 26 mai, face aux échecs successifs des partis traditionnels qui n’ont pas su porter cette ambition européenne, l’enjeu est clair : le FN, devenu RN, porte les espoirs de ceux qui souhaitent le repli nationaliste et la décomposition de l’Union qui a pourtant construit la paix, la démocratie et le développement sur le continent depuis 60 ans.
En face, la liste En Marche! porte l’espoir de ceux qui souhaitent une Europe conquérante, qui protège, qui construit, qui pèse davantage au plan mondial.
La dispersion des voix verrait le risque de voir les nationalistes l’emporter et conforter la poussée des extrêmes en Europe.
En cela, le vote du 26 mai ne peut être qu’un vote utile pour la liste En Marche!, la liste Renaissance pour faire avancer l’Europe !
Raphael Gauvain,
Remy Rebeyrotte,
Benjamin Dirx, 
Députés de Saône-et-oire