dimanche 18 août 2019
Édito
Les résultats des élections européennes ont confirmé qu’il convient de se méfier de plus en plus des sondages. Jean-Luc et Laurent faisaient la gueule dimanche soir, mais ils n’étaient pas les seuls.
Questions à...
Le nouvel entraîneur de l’Elan Chalon se confie dans une interview. Il explique comment il va travailler et ses premières ambitions dans cette première période de préparation.
Alors que des maires ont le blues, le Député Rémy Rebeyrotte vient de rendre un rapport pour redonner du pouvoir aux Maires, surtout des petites communes, face à des intercommunalités parfois accusées d'une trop grande voracité…
Le Député de Saône-et-Loire veut mettre de l’huile entre les intercommunalités et les communes, pour que leurs élus soient plus reconnus et considérés.
«Des conseils des Maires se prononceront sur les grandes orientations de leur intercommunalité»
A l’occasion d’une conférence de presse, le patron du groupe SOS, dont dépend l’Hôtel-Dieu du Creusot, a affirmé plusieurs choses.
«L’établissement génère un déficit. On l’a repris pour le redresser et le relancer».
«On a dit oui pour une aide-soignante de jour et «on verra» à la fin de l’année pour une infirmière de nuit».
«Pour l’urologie, la nouvelle organisation sera sans coût supplémentaire pour les patients».
«On va avoir un bon énorme en terme de prise en charge des patients».
«Le robot sera utilisé en urologie, en chirurgie digestive et en chirurgie gynécologique».
Écouter, lire, voir
> BOURGOGNE - FRANCHE-COMTE > Bourgogne - Franche-Comté

Elections européennes : Raphaël Gauvain, Rémy Rebeyrotte et Benjamin Dirx appellent au vote utile

17/05/2019 13:46Lu 650 foisImprimer l’article
Communiqué :
Le 26 mai, un seul vote utile
On peut se faire plaisir, mais il ne faut pas se raconter des histoires !
La situation actuelle est la suivante : comme dans nombre de Pays européen, le 26 mai, il s’agira en France de choisir entre ceux qui souhaitent la fin du Projet européen et le repli nationaliste, et ceux qui pensent que l’Europe d’aujourd’hui doit être améliorée, doit mieux protéger ses intérêts notamment face à la Chine et aux Etats-Unis, mieux protéger ses populations et créer d’autres « airbus » dans des secteurs stratégiques de l’industrie, des services et du numérique.
En France, le 26 mai, face aux échecs successifs des partis traditionnels qui n’ont pas su porter cette ambition européenne, l’enjeu est clair : le FN, devenu RN, porte les espoirs de ceux qui souhaitent le repli nationaliste et la décomposition de l’Union qui a pourtant construit la paix, la démocratie et le développement sur le continent depuis 60 ans.
En face, la liste En Marche! porte l’espoir de ceux qui souhaitent une Europe conquérante, qui protège, qui construit, qui pèse davantage au plan mondial.
La dispersion des voix verrait le risque de voir les nationalistes l’emporter et conforter la poussée des extrêmes en Europe.
En cela, le vote du 26 mai ne peut être qu’un vote utile pour la liste En Marche!, la liste Renaissance pour faire avancer l’Europe !
Raphael Gauvain,
Remy Rebeyrotte,
Benjamin Dirx, 
Députés de Saône-et-oire