jeudi 21 juin 2018

La cellulite : notre bête noire !

Il existe aujourd’hui une solution imparable, grâce à votre Centre d’Amincissement Michelle LAGRANGE

Retrouvez le témoignage d’une cliente ayant perdu 17 Kilos

Édito
Vous avez détesté la perspective de la limitation à 80 km/heure… C’est pas grave, on va vous les faire adorer. Le lavage de cerveau a commencé et ça va s’accélérer. Tous les arguments sont bons. Même écolos. C’est dire.
Questions à...
Les rendez-vous d’été seront lancés avec un spectacle très aérien. Avec aussi un nouveau lieu de programmation.
L’adjoint à la culture parle aussi de l’avenir de L’arc, de la mise en lumière du Château de la Verrerie, du projet d’installations de boites à livres.
30 associations écologistes ont fait du lobbying auprès de lui, mais Rémy Rebeyrotte n’a pas cédé aux pressions vertes sur la question du glyphosate et il s’en explique avec force d’arguments.
Le Député n’hésite pas à prendre le désherbant pour nettoyer les arguments de la nouvelle gauche sur les dotations de fonctionnement. Il parle aussi des accords possibles pour les municipales de 2020 avec un peu d’engrais pour le Grand Autunois Morvan…
Sans oublier les poules, les abattoirs, le bois et les rodéos…
Le 1er vice-président du Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté, dans une interview exclusive, revient sur la convention TER entre la Région et la SNCF, qui a ébranlé le groupe de gauche.
Il justifie le retrait de l’article 19 sur l’ouverture à la concurrence. Il évoque aussi le «baiser qui tue» de François Sauvadet en dénonçant sa posture et celle de la droite.
Écouter, lire, voir
> BOURGOGNE - FRANCHE-COMTE > Bourgogne - Franche-Comté

ECONOMIE : Un vigneron Bio de Bouzeron a besoin d'un financement participatif

14/06/2018 03:15Lu 1967 foisImprimer l’article
Xavier Moissenet produit des Aligotés de très très bonne qualité à Bouzeron. Jeune vigneron, il a lancé un financement participatif. Il a besoin de réunir 7000 euros sous deux mois.
creusot-infos invite les amateurs de bons vins à s'inscrire dans sa démarche et à lui apporter une aide. Il le mérite.
Il aurait pu rester dans l'administration dans laquelle il travaillait, mais il a décidé de donner un nouveau cap à sa vie professionnelle. Après avoir suivi une formation, Xavier Moissenet a repris un domaine à Bouzeron.
Le Domaine des Champs de Thémis n'a pas tardé à se faire un nom. Sa conversion bio aboutie, Xavier Moissenet produit des vins de grande qualité, salués par les professionnels mais aussi et surtout par les palais de ses clients, ce qui est sans doute sa meilleure satisfaction.
Ses vins de cépage Aligoté font référence. Mais le travail de la vigne n'est pas facile quand on s'est installé depuis seulement quelques années, mais aussi que l'on a subi le gel en 2017 et la grêle.
Mais le jeune vigneron passionné n'est pas du genre à baisser les bras. Pour assurer le développement de son domaine autant que sa pérennité, il a besoin d'acquérir un matériel agricole qui lui permettra de réaliser les labours qui étaient jusqu'alors sous traités. Ce sera pour lui un gain de temps et d'argent.
Pour réaliser son investissement, Xavier Moissenet a décidé de lancer un financement participatif. Il a besoin de vous. Alors si vous êtes amateur de bons vins, creusot-infos vous invite vivement à vous inscrire dans sa démarche et à lui apporter une aide. Il a besoin de réunir 7000 euros. Comme vous pourrez le lire en cliquant ci-dessous, à partir de 15 euros vous aurez une bouteille en retour. Et ce sera 3 bouteilles à partir de 45 euros. Certes c'est un petit peu plus cher que le vin à l'achat, mais vous ne le regretterez pas. Vous aurez participé à une belle entreprise de développement et le vin n'en sera que meilleur.
Bien évidemment vous n'êtes pas obligé de choisir une contrepartie, pour être encore plus efficace... C'est à vous de choisir et décision aura le plus grand respect de la part de Xavier Moissenet.
A.B.

Cliquez ici pour tout savoir et pour participer