dimanche 19 novembre 2017
Sondage
Appréciez-vous le passage à l'heure d'hiver ?
Questions à...
Dans une interview à creusot-infos, André Accary, président du conseil départemental évoque le débat d’orientation budgétaire programmé ce jeudi, avec un fort volume d’investissements. Avec aussi des annonces :
Le Président de l'Elan Chalon se confie dans une longue interview vérité.
«Le club vit une des périodes les plus difficiles qu'il a connues»
«L’équipe est traumatisée et cabossée»
«L'Elan est malade mais on a commencé la thérapie»
Écouter, lire, voir
> BOURGOGNE - FRANCHE-COMTE > Bourgogne - Franche-Comté

Droit de Mourir dans la Dignité : Jean-Luc Romero est annoncé à Nevers

17/05/2017 22:07Lu 1407 foisImprimer l’article
Jean-Luc Romero, Président de l'Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité, Auteur du livre Ma mort m'appartient ! (éditions Michalon) et de SurVivant ? mes 30 ans avec le sida (éditions Michalon) paru le 17 novembre 2016, sera à Nevers, le mardi 23 mai, à 17h30, il présidera une réunion publique de l'ADMD (Salon Monsigny ? Mercure Nevers Pont de Loire ? Quai de Médine ? Nevers).
 
«2017-2022 : Pour une loi visant à légaliser l'euthanasie et le suicide assisté et à assurer un accès universel aux soins palliatifs»
 
Après la promulgation le 2 février 2016 de la proposition de loi Claeys/Leonetti, rédigée en dépit des attentes des Français,
des conclusions du Jury citoyen réuni par le Comité consultatif national d'éthique et de la promesse faite par le précédent président de la République en 2012,
il est plus que jamais nécessaire d'offrir aux Français une loi de liberté, une loi du choix, plaçant le patient au c?ur de toute décision médicale de fin de vie.
La « nouvelle » loi de sédation, de dénutrition et de déshydratation n'est rien d'autre qu'un ripolinage consensuel, inhumain et hypocrite de la loi du 22 avril 2005 et du décret du 29 janvier 2010.
Rien d'autre? et surtout pas une loi de liberté puisque la volonté du patient ne sera toujours pas respectée, les directives anticipées ne devenant opposables que sous conditions !