dimanche 17 novembre 2019

Dernière ligne droite : Tout doit disparaître !*

Sans oublier les Cuisines Mobalpa

Jusqu’à -70%

Ouverture exceptionnelle Dimanche 17 Novembre après-midi

Édito
Les cheminots qui, vendredi, ont décidé de ne pas travailler ont délibérément pris en otage les usagers. Les conséquences de ce mouvement n’étaient pas acceptables.
Questions à...
«La Bourgogne est reconnue mondialement...» déclare le Président de Paris 2024 dans une interview à creusot-infos.
Le leader de l’opposition, qui avait échoué de peu en 2014, sera bien à nouveau candidat. Sa liste et son projet seront dévoilés en janvier. Mais Charles Landre a déjà donné quelques pistes dans une interview à creusot-infos.
«Un projet neuf et des pratiques nouvelles»
«L’élection sera le statuquo ou innover»
«Il faut rendre la ville attractive»
«Les quartiers ont besoin d’une action humaine»
1er vice-président du Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté, en charge des transports, Michel Neugnot réagit au mouvement à la SNCF, revendiqué «droit de retrait» qui a privé de trains TER des milliers de voyageurs vendredi et qui s’est poursuivi…
«Tout est fait pour que la sécurité soit assurée»
«Sur un Dijon – Nevers pas question de supprimer les contrôleurs»
«Dans les Ardennes c’était un accident de la route»
«C’est un mauvais procès de dire qu’il y avait une situation d’insécurité faute de contrôleurs»
Écouter, lire, voir
> BOURGOGNE - FRANCHE-COMTE > Bourgogne - Franche-Comté

CONSOMMATION : Le Gouvernement veut renforcer l'information des consommateurs, sur l'origine des viandes dans la restauration

15/10/2019 20:41Lu 542 foisImprimer l’article
Communiqué :
Origine des viandes servies dans la restauration :
le Gouvernement annonce un projet de décret pour renforcer l’information des consommateurs
Didier Guillaume, ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, et Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances, lancent aujourd’hui la concertation sur un projet de décret visant à rendre obligatoire l'étiquetage de l'origine de la viande servie dans la restauration hors foyer (restaurants, cantines, etc…), afin de renforcer l’information disponible pour les consommateurs.
 
Les consommateurs expriment une attente forte sur l'origine des produits qu'ils consomment, signe d'un besoin de transparence et de traçabilité. Le Gouvernement souhaite répondre à cette attente légitime et offrir davantage d'informations aux consommateurs pour éclairer leurs choix.


 
Si l’information sur l’origine des viandes est d’ores et déjà délivrée aux consommateurs dans les grandes surfaces et les boucheries, seule celle sur l’origine de la viande bovine est obligatoire dans la restauration hors foyer. La réglementation existante sera ainsi étendue aux viandes porcines, ovines et de volaille.
 
Didier Guillaume et Agnès Pannier-Runacher soumettent ce jour un projet de décret à la concertation avec les filières agricoles concernées, les professionnels de la restauration et les associations de consommateurs. Ce projet sera ensuite notifié à la Commission européenne puis transmis au Conseil d’État. Sous réserve de la validation du texte par ces différentes instances, l'obligation pourrait entrer en vigueur au 1er avril 2020.