mardi 12 novembre 2019

Au cœur du Golf d’Avoise, votre restaurant «L’Albatros» est ouvert à tous !

Nouveaux gérants - nouveau Chef de Cuisine

Ouverture exceptionnelle Lundi 11 Novembre midi

Édito
Les cheminots qui, vendredi, ont décidé de ne pas travailler ont délibérément pris en otage les usagers. Les conséquences de ce mouvement n’étaient pas acceptables.
Questions à...
Le leader de l’opposition, qui avait échoué de peu en 2014, sera bien à nouveau candidat. Sa liste et son projet seront dévoilés en janvier. Mais Charles Landre a déjà donné quelques pistes dans une interview à creusot-infos.
«Un projet neuf et des pratiques nouvelles»
«L’élection sera le statuquo ou innover»
«Il faut rendre la ville attractive»
«Les quartiers ont besoin d’une action humaine»
1er vice-président du Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté, en charge des transports, Michel Neugnot réagit au mouvement à la SNCF, revendiqué «droit de retrait» qui a privé de trains TER des milliers de voyageurs vendredi et qui s’est poursuivi…
«Tout est fait pour que la sécurité soit assurée»
«Sur un Dijon – Nevers pas question de supprimer les contrôleurs»
«Dans les Ardennes c’était un accident de la route»
«C’est un mauvais procès de dire qu’il y avait une situation d’insécurité faute de contrôleurs»
Dans une interview à creusot-infos il parle du Mondial au Japon, de l’équipe de France, du Top 14, du rugby trop violent et du Creusot.
Écouter, lire, voir
> BOURGOGNE - FRANCHE-COMTE > Bourgogne - Franche-Comté

Conseil Régional : Marie-Guite Dufay défend son bilan de gauche face aux attaques de la droite

27/06/2019 11:49Lu 664 foisImprimer l’article
Marie-Guite Dufay : «Nous sommes au rendez-vous de tous nos engagements»
François Sauvadet : «Il faut accompagner PSA, mais il faut que l'aide soit conditionnée»
Julien Odoul : «50 nuances de macronisme, mais une seule et même majorité»
Jérôme Durain : «L’incompréhension, c’est de ne pas considérer les derniers résultats électoraux»
Le marathon politique à la Région a été lancé devant une assemblée où manquait plus de la moitié des élus de droite à l’heure de l’appel.



Cliquez ici pour lire la suite sur infos-dijon