lundi 21 janvier 2019
Édito
La Présidente a choisi le réseau social, dénoncé pourtant pour la violence de ses commentaires, pour présenter ses vœux. C’est bien plus que paradoxal.
Questions à...
Le Député de Saône-et-Loire au cours d’une conférence de presse a parlé «gilets jaunes» mais aussi fait le point sur les engagements tenus du Gouvernement. ACTUALISE
Le vice-président du Conseil Régional se confie sur le budget économie de la Bourgogne-Franche-Comté, «au service de toutes les entreprises».
A l'occasion de la session plénière du Conseil Régional consacrée au vote du budget, la question des transports, le premier budget de la Région, a constitué une grande par des discussions. Et l'imbroglio autour de la hausse des tarifs des abonnements TER a masqué d'autres aspect de cette compétence. Le premier vice-président revient pour Infos-Dijon sur les grandes lignes du budget transports 2019 de la Bourgogne-Franche-Comté.
Écouter, lire, voir
> BOURGOGNE - FRANCHE-COMTE > Bourgogne - Franche-Comté

BOURGOGNE : Un lynx tué sur l'Autoroute en Côte-d'Or

13/09/2018 20:49Lu 4188 foisImprimer l’article
Communiqué de la Préfecture de Région :
Ce mercredi 12 septembre, les agents de l’office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) ont été contactés afin de constater la présence d’un Lynx tué lors d’une collision sur l'A38, à hauteur d'Echannay.
Sur place, les agents ont constaté qu’il s’agissait d’une femelle adulte.
Le Lynx est présent à l’état sauvage en France dans les massifs Alpins, Jurassiens et Vosgiens ; la population la plus active étant celle du Jura. Jusqu’à ce jour, la présence de cette espèce en Côte-d'Or n’avait jamais été observée.
Dans le cas présent, il y a tout lieu de penser que cette femelle provient probablement du Jura ; la dispersion des jeunes Lynx ayant eu lieu au printemps, sur des distances variables (10 à plus de 100 km), vers des zones d’installation souvent temporaires.
Cette espèce possède de réelles capacités de franchissement d’obstacles naturels (dans le cas présent : la Saône) mais aussi artificiels (dans le cas présent : autoroutes, ligne LGV, canaux...) même si la fragmentation des habitats forestiers par des zones urbanisées et leurs infrastructures reste le principal obstacle à la dispersion et aux échanges d’individus entre noyaux de population.
Cette dispersion est également favorisée par la création de passages à faune au-dessus des voies de communication.

(photo d'illustration Jura Tourisme)