samedi 26 mai 2018

Du 24 au 26 Mai

Retrouvez toutes les Offres en cours sur le rayon sous-vêtements

 (-30% en bons d’achat samedi 26 mai),

les pommes choupette, les pommes de terre à chair ferme, les moules de filières, les quiches saumon fondue de poireaux, le filet de bœuf, le rumsteak, faux filet, le cœur Breton fraise, le cœur croustillant, cœur framboise

Édito
Le devoir de mémoire ne doit pas être une option. C’est une obligation et en ce sens, il est particulièrement regrettable que les enfants des écoles du Creusot ne soient pas plus impliqués dans les commémorations. Que ce soit le 11 novembre ou le 8 mai.
Questions à...
Alors que le championnat se termine, Dominique Juillot se livre dans une interview vérité. Il se projette dans l’avenir et dessine ce que devra être l’Elan Chalon 2018/2019. Avec des jeunes. Avec, pourquoi pas, un retour de John Roberson…
Le tourisme en Saône-et-Loire est sur un vent porteur. 2018 sera d’abord l’année du vélo et 2019 sera l’année de l’œnotourisme annonce Elisabeth Roblot, dans une interview à creusot-infos.
L’ancien Ministre sera ce mercredi à Mâcon pour une visite d’expertise. Il se confie dans une interview à creusot-infos :
«André Accary a eu raison de lancer le recrutement de médecins»
«RCEA : On a perdu de belles années»
«Je soutiens la réforme de la SNCF. L’ouverture des lignes à la concurrence est une bonne chose»
Écouter, lire, voir
> BOURGOGNE - FRANCHE-COMTE > Bourgogne - Franche-Comté

BOURGOGNE : Grâces et disgrâces au Front National... la lettre cinglante de Lilian Noirot à Marine Le Pen

19/09/2017 17:19Lu 4126 foisImprimer l’article
ACTUALISE : La lettre ouverte cinglante, en forme de défi, de Lilian Noirot à Marine Le Pen.
Le conseiller régional et conseiller municipal de Montceau invite les adhérents de Saône-et-Loire et de Bourgogne - Franche-Comté à le suivre dans la résistance...
Les gouvernances au Front National ne sont pas un long fleuve tranquille… Ainsi, Lilian Noirot qui était considéré comme l’étoile montante du FN en Saône-et-Loire et qui était le boss de la Fédération 71, vient d’être démis de ses fonctions.  A la direction du parti dirigé par Marine Le Pen on lui reprochait d’être trop proche de la ligne Sophie Montel et donc de la ligne Florian Philippot.
Lilian Noirot est donc sacrifié au nom de la doctrine. Et c’est un conseiller régional côte d’orien, Damien Cantin qui est le nouveau patron du FN 71. Un patron chargé de faire rentrer tout le monde dans le rang et de ramener les brebis égarées.
Cette mise sous tutelle de la Saône-et-Loire par un côte d’orien, n’est pas sans rappeler celle qui avait eu lieu dans l’autre sens il y a quelques années. En effet tout le monde se souvient que le Saône-et-Loirien Christian Launay, qui était le patron du FN en Saône-et-Loire, avait été chargé d’aller reprendre en main la Fédération de Côte-d’Or et d’y mettre de l’ordre.
Le Bressan Sébastien Alloin, étoile montante du FN, avait alors pris la tête du FN 71… Pas pour très longtemps. Sébastien Alloin a disparu de la galaxie FN pour s’être pris les pieds dans des élections au département et après un conflit ouvert avec Estelle Arnal, elle aussi disparue du paysage frontiste saône-et-loirien.
Rappelons qu’au début de l’été, c’est Antoine Chudzik qui avait déjà été victime de la purge, lui aussi pour être trop proche de Sophie Montel.
Lilian Noirot a pour lui l’avantage d’avoir deux mandats : Conseiller municipal à Montceau et conseiller régional en Bourgogne – Franche-Comté. De quoi lui permettre de gagner du temps. Mais au FN les choses vont très vite. Il n’est pas sans se souvenir qu’il n’avait pas été désigné pour les dernières législatives. Cela après avoir failli accueillir Marine Le Pen avant le 1er tour des Présidentielles, puisque la patronne du FN avait prévu de venir visiter la Société Protectrice des Animaux de Montceau. Question : Les victimes de la purge visant les partisans de Florian Philippot vont ils eux aussi créer une société protectrice ?
Une chose est certaine, l’ambiance dans les rangs des élus FN risque d’être glaciale pour la prochaine session du Conseil Régional en octobre prochain. Pas certains que les éclats et autres turpitudes du début de mandat soient toujours de mise. Pas certain que Sophie Montel sera la seule à prendre la parole quand il s’agira pour le FN de s'exprimer.
En attendant, Lilian Noirot a rendu publique la lettre ouverte qu'il a adressée à Marine Le Pen... Il y a le feu dans la boutique frontiste.
Alain BOLLERY

La lettre ouverte de Lilian Noirot à Marine Le Pen :
Pourquoi je ne renouvellerai pas mon adhésion au Front National
Madame la Présidente du Front National,
Adhérent au Front National depuis août 2011 suite à votre accession à la présidence du Front National, je m’étais alors engagé afin de soutenir activement votre candidature à l’élection présidentielle de 2012 au niveau local.
Après plus de 6 ans de bons et loyaux services en tant que militant, élu actif au conseil municipal et régional et responsable départemental de Saône-et-Loire, le bureau politique du Front National réuni hier a décidé de me remplacer à la tête de cette dynamique fédération, que mon équipe et moi-même avions su redresser efficacement après bien des années de flottement.
La bienséance aurait été au minima que le Secrétaire Général prenne quelques minutes de son si précieux temps pour m’informer de cette décision et l’officialise par écrit. Force est de constater que M. Bay démontre - une fois de plus ? - son incompétence et son cynisme envers les forces vives qui permettent au Front National d’exister, c’est-à-dire ses cadres et élus locaux ... Mon successeur opportuniste parachuté de Côte d’Or, ne connaît aucunement notre territoire et encore moins ses habitants. Il se répand aujourd'hui dans la presse locale pour expliquer qu'il « défend » « la ligne mariniste » mais aussi celle de Marion Maréchal Le Pen ! Démonstration s'il en était besoin que les gens qui sont nommés par vous ont déjà tourné la page « Marine Le Pen » et souhaitent vivement le retour d'une autre Le Pen.
Démonstration aussi qu'il existe bien au FN des fractures avec une ligne libérale et identitaire qui s'oppose à votre « ni droite ni gauche ».
Refonder le Front National ? Bien sûr, cela reste une nécessité ! Mais à quel prix, suite à quels renoncements ou plutôt à quelle(s) tête(s) coupée(s) ?
Vous vouliez faire de l’implantation locale votre priorité, force est de constater que les paroles n’ont pas été suivies par les actes. Vous vouliez faire de la méritocratie votre leitmotiv, force est de constater que les paroles ne correspondent pas aux actes puisque vous préférez récompenser les incompétents au détriment des travailleurs.
Vous vouliez « une France apaisée », force est de constater que la haine et les rancœurs de certains priment sur l’intérêt général. Preuve en est, en interne, avec l’éviction programmée dès janvier 2016 de Sophie Montel de la présidence du groupe « Les Patriotes - Front National » au Conseil Régional de Bourgogne, Franche-Comté. Éviction orchestrée par le clan des anciens mégrétistes que vous avez faits revenir.
De telles actions démontrent la volonté de remettre le Front National sur les rails de l’obscurantisme.?Ce n'est pas Sophie qui aurait dû être sanctionnée mais Alexandrine FERRAND qui a quitté la salle du Conseil régional lors de la minute de silence pour Simone VEIL en déclarant « ah ça jamais ! ».
L’opération de « purge » orchestrée par une minorité se retournera tôt ou tard contre vous Mme la Présidente mais cela vous le savez et l'acceptez car finalement vous n'avez pas envie de gagner.
Le grand mouvement patriote et républicain qui aurait dû combattre la politique menée par Emmanuel Macron n'est pas le FN.
Après l'échec de la présidentielle vous y avez renoncé et préféré vous cantonner à un rôle d'opposant mou.
Les dirigeants du FN auraient-ils peur de l’exercice du pouvoir ? Auraient-ils peur de ne pas être en phase avec les attentes des Français ? Si certaines questions doivent être posées, ce sont celles qui remontent du terrain, issues des militants actifs qui battent le pavé pour défendre le Front National mais qui se sentent aujourd’hui trahis par des décisions aussi hallucinantes qu’incompréhensibles.
Gaulliste, souverainiste, patriote et républicain, ne me reconnaissant plus dans la nouvelle ligne voulue par quelques-uns et à laquelle vous semblez être totalement soumise et fatigué des propos outranciers tenus par d’autres, j’ai décidé de reprendre dès aujourd’hui ma liberté de parole et d’action.
Fidèle à mes convictions et à mes valeurs, je continuerai à défendre nos compatriotes au sein du conseil municipal de Montceau-les-Mines et du conseil régional de Bourgogne, Franche-Comté.
J’invite tous les adhérents et sympathisants du Front National de Saône-et-Loire et aux amoureux de la France à se rapprocher de moi pour que nous puissions échanger quant à l’avenir de notre si merveilleux pays.
Bien cordialement,
Lilian NOIROT
Ancien secrétaire départemental du Front National de Saône-et-Loire Conseiller régional de Bourgogne, Franche-Comté Conseiller municipal de Montceau-les-Mines


Sophie Montel et Lilian Noirot

Le 30 juin dernier, l'ambiance était morose dans les rangs du FN...