dimanche 25 août 2019

Retrouvez un large choix de chalets en bois, profitez des jours Ariston, découvrez la nouvelle expo cuisines, votre service toupie béton, votre parc de location et toujours votre responsable projet client !

Édito
Les résultats des élections européennes ont confirmé qu’il convient de se méfier de plus en plus des sondages. Jean-Luc et Laurent faisaient la gueule dimanche soir, mais ils n’étaient pas les seuls.
Questions à...
Le nouvel entraîneur de l’Elan Chalon se confie dans une interview. Il explique comment il va travailler et ses premières ambitions dans cette première période de préparation.
Alors que des maires ont le blues, le Député Rémy Rebeyrotte vient de rendre un rapport pour redonner du pouvoir aux Maires, surtout des petites communes, face à des intercommunalités parfois accusées d'une trop grande voracité…
Le Député de Saône-et-Loire veut mettre de l’huile entre les intercommunalités et les communes, pour que leurs élus soient plus reconnus et considérés.
«Des conseils des Maires se prononceront sur les grandes orientations de leur intercommunalité»
A l’occasion d’une conférence de presse, le patron du groupe SOS, dont dépend l’Hôtel-Dieu du Creusot, a affirmé plusieurs choses.
«L’établissement génère un déficit. On l’a repris pour le redresser et le relancer».
«On a dit oui pour une aide-soignante de jour et «on verra» à la fin de l’année pour une infirmière de nuit».
«Pour l’urologie, la nouvelle organisation sera sans coût supplémentaire pour les patients».
«On va avoir un bon énorme en terme de prise en charge des patients».
«Le robot sera utilisé en urologie, en chirurgie digestive et en chirurgie gynécologique».
Écouter, lire, voir
> BOURGOGNE - FRANCHE-COMTE > Bourgogne - Franche-Comté

BOURGOGNE – FRANCHE-COMTE : Le Conseil Régional va porter à 110 millions d’euros son enveloppe pour les Lycées en 2019

07/11/2018 03:17Lu 889 foisImprimer l’article
Marie-Guite Dufay a annoncé vouloir accélérer les travaux de rénovation thermique dans les 130 lycées de la Région, avec une augmentation de 10% de son budget pour les lycées.
«La compétence de la Région est d’investir dans les Lycées. On va le faire de plus en plus. On s’était fixé d’investir 100 millions d’euros par an. En 2019 ce sera 110 millions !» C’est ce que Marie-Guite Dufay, présidente du Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté, a annoncé mardi matin, au Creusot, où elle s’est rendue pour l’inauguration du nouveau Lycée Léon Blum (voir notre premier reportage).
C’est donc une augmentation de 10% de l’enveloppe consacrée aux investissements dans les Lycées qui va être annoncée à l’occasion du débat d’orientation budgétaire, programmé à Dijon le 15 novembre prochain.
«110 millions en 2019 et dans les années à venir ce sera encore plus», a ajouté l’élue, après avoir fait face à une vive interpellations des syndicats FO et CGT (voir notre reportage) qui avaient bloqué l’entrée du Lycée.
Si la Région a décidé d’investir plus, c’est pour un objectif bien précis : «Nous avons 130 établissements qui pour la plupart ont été construits il y a longtemps. Ils ont besoin d’être réhabilités, notamment parce qu’ils sont de véritables passoires thermiques», souligne la Présidente de la Bourgogne – Franche-Comté. En ce sens, elle entend prendre exemple sur ce qui a été réalisé sur la site du nouveau Lycée Léon Blum au Creusot.
«On ne faiblira pas non plus sur le maintien de nos engagements. A partir de la rentrée de 2019, les transports scolaires seront gratuits. Pour la Saône-et-Loire et d’autres départements c’était déjà le cas. Pour la Nièvre et l’Yonne ils vont devenir gratuits».
De même pour les cantines scolaires Marie-Guite Dufay entend multiplier les approvisionnements en circuits courts pour la viande, les produits laitiers ou les légumes. «En allant dans ce sens, on veut sécuriser les revenus des agriculteurs. On veut le faire en agissant sur la qualité des assiettes, avec 50% d’approvisionnements en circuits courts, dont 20% en bio d’ici la fin du mandat. Et c’est aussi un élément de la lutte contre le réchauffement climatique».
Marie-Guite Dufay a aussi annoncé que désormais la Région ne finance plus les constructions qui ne sont pas BBC, comme cela a été le cas au Lycée Léon Blum au Creusot.
La Présidente entend aussi pousser la voie de l’apprentissage, avec une expérimentation unique en France, à savoir que le Bac Pro se fasse en trois ans, dont une année en apprentissage ! Et elle a demandé aux élèves des filières professionnelles de se faire les ambassadeurs de leurs formations et de leurs métiers.
Alain BOLLERY