vendredi 19 avril 2019

Besoin de lunettes de vue, de soleil, de lentilles ?

 N’hésitez pas, appelez Sandra (06.61.56.88.61)

Elle se déplace gratuitement 

(Domicile, lieu de travail, maisons de retraite, hôpitaux et associations)

et vous propose les mêmes services qu’un magasin

Édito
Les faits très graves qui se sont produits lundi matin, ont révélé autant le manque de respect et de politesse, que cette violence qui n’en finit plus de s’incruster dans les têtes, dans les esprits et donc bien malheureusement dans les actes.
Questions à...
Le vice-président de la Région Bourgogne – Franche-Comté, en charge des lycées est catégorique : «On sait s’adapter, on sait être réactif et on peut voter un financement exceptionnel»
Elu lundi après-midi nouveau Président de la Chambre d’Agriculture de Saône-et-Loire, Bernard Lacour entend mener une présidence de combat. Pour défendre l’agriculture «contre les attaques menées par des minorités». C'est ce qu'il affirme dans une longue interview qu'il a accordée à creusot-infos.
«88% de la société française apprécie notre agriculture et ses agriculteurs et on entend que les minorités»
«L’agriculture française c’est la qualité et la traçabilité»
«L'engagement du conseil départemental a été vital»
«Dans la Communauté Le Creusot - Montceau, on va franchir un cap dans la gestion de l’eau».
Dans une longue interview à creusot-infos, le Député européen sortant, 3ème sur la liste «Les Républicains», n’est pas tendre avec le Président de la République.
«Ce Président est très tacticien et très habile»
«Le grand débat c’est quand même un aveu d’échec».
Alstom, Nadine Morano, Rachida Dati, référendum, immigration, l’élu bressan n’élude aucun sujet.
Écouter, lire, voir
> BOURGOGNE - FRANCHE-COMTE > Bourgogne - Franche-Comté

BOURGOGNE : Des enquêtes lancées sur l’Ecureuil roux et le Muscardin

07/11/2018 17:50Lu 1069 foisImprimer l’article
Jusqu’au 30 novembre, dans le cadre de l’Observatoire de la Faune de Bourgogne (OFAB) et de l’Atlas des mammifères sauvages de Bourgogne, la Société d’histoire naturelle d’Autun (SHNA) s’intéresse de près à deux rongeurs férus de noisettes : l’écureuil roux et le muscardin. Pour mieux connaître leurs présences en Bourgogne, deux enquêtes participatives sont lancées.

Enquête sur l’écureuil roux

Sa fourrure rousse et sa queue en panache sont bien connues de tous. L’écureuil roux se rencontre dans les arbres de nos jardins, parcs, bocages, forêts… Il est moins connu, cependant, que ce dernier est un véritable ingénieur écologique. Oubliant ses réserves de nourritures, l’écureuil roux participe à disséminer les graines de nombreux arbres et à entretenir les forêts.
Une première enquête en 2017 nous a permis de récolter 325 observations d’écureuil roux sur 132 communes. A ce jour, 58% des communes bourguignonnes accueillent l’écureuil roux. Il ne serait toutefois pas surprenant que ce dernier soit bien plus présent.
Dans ce but de mieux connaître pour mieux préserver, chacun d’entre vous peut aider les spécialistes à mieux apprécier la répartition de l’écureuil roux en Bourgogne en transmettant ses observations par Internet, grâce au formulaire de saisie E-Observation sur le site faune-bourgogne.fr. Après validation par un spécialiste, les observations rejoindront une base de données régionale sur la faune sauvage : la Bourgogne Base Fauna, et participeront à l’Atlas des mammifères sauvages de Bourgogne.

Enquête sur le muscardin

Petit mammifère reconnaissable par sa petite taille, son pelage dorsal brun doré brillant et sa queue épaisse et touffue, ce petit rongeur se retrouve le plus souvent dans les lisières forestières, les haies, les taillis et les sous-bois garnis où le noisetier est abondant. Très discret, le Muscardin est un animal difficile à observer : il est noté sur seulement 30 communes bourguignonnes depuis 2010, moins de 2% des communes !
Par chance, il est facile d’identifier sa présence à l’aide de certains indices. Le plus facile à retrouver est la noisette qu’il ronge d’une manière très caractéristique : en les ouvrant, il forme un trou dont les bords sont lisses et ne laissent apparaître aucunes traces de dents à l’œil nu.
Vous avez aperçu ce petit animal, observé son nid ou trouvé une noisette qu’il a rongé ? Transmettez cette information aux spécialistes de la SHNA, accompagnée d’une photographie, grâce au formulaire E-Observations en ligne sur faune-bourgogne.fr. Il est aussi possible de nous envoyer votre collecte de noisettes susceptibles d’avoir été rongées par un Muscardin, accompagné de la date et du lieu de votre observation, à l’adresse :
Société d’histoire naturelle d’Autun, Maison du Parc 58230, Saint-Brisson.
Votre observation rejoindra la Bourgogne Base Fauna et participera à l’Atlas des mammifères sauvages de Bourgogne.


Photos :
Muscardin - ©Anthony Binet
Noisette rongée par un Muscardin - © Josselin Boireau, Groupe Mammalogique Breton
Ecureuil roux - © Ludovic Jouve