dimanche 27 mai 2018

La fête des Mères c’est ce Dimanche 27 Mai

Retrouvez un large choix de fleurs coupées et de compositions florales au gré de vos envies

Édito
creusot-infos l’avait annoncé : Cette semaine serait celle de tous les dangers pour Marie-Guite Dufay, qui a calé en rase campagne avant de se mettre en marche arrière. Sa majorité, au-delà des apparences d’unité, est durablement ébranlée.
Questions à...
Alors que le championnat se termine, Dominique Juillot se livre dans une interview vérité. Il se projette dans l’avenir et dessine ce que devra être l’Elan Chalon 2018/2019. Avec des jeunes. Avec, pourquoi pas, un retour de John Roberson…
Le tourisme en Saône-et-Loire est sur un vent porteur. 2018 sera d’abord l’année du vélo et 2019 sera l’année de l’œnotourisme annonce Elisabeth Roblot, dans une interview à creusot-infos.
L’ancien Ministre sera ce mercredi à Mâcon pour une visite d’expertise. Il se confie dans une interview à creusot-infos :
«André Accary a eu raison de lancer le recrutement de médecins»
«RCEA : On a perdu de belles années»
«Je soutiens la réforme de la SNCF. L’ouverture des lignes à la concurrence est une bonne chose»
Écouter, lire, voir
> BOURGOGNE - FRANCHE-COMTE > Bourgogne - Franche-Comté

ACADÉMIE DE DIJON : Pensez à vous désinscrire sur APB

12/07/2017 18:01Lu 516 foisImprimer l’article
Afin d’offrir au plus grand nombre une place sur APB, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, a invité les futurs étudiants qui avaient accepté une formation proposée sur la plateforme et qui ont intégré depuis lors une formation qui n’est pas proposée sur APB, à actualiser leur situation.
Communiqué du Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation :
Chaque année, plusieurs dizaines de milliers d’étudiants choisissent de suivre une formation qui n’est pas proposée sur APB, sans nécessairement libérer la place qu’ils avaient pu accepter via la plateforme (ex : Classes préparatoires aux grandes écoles).

Ce sont autant de places qui ne peuvent pas être proposées à d’autres futurs étudiants.
Les candidats qui avaient initialement accepté une formation proposée sur la plateforme APB mais qui ont finalement décidé d’intégrer une formation qui ne l’est pas, sont dès aujourd’hui incités à actualiser leur situation avant le 11 juillet 2017. Pour cela, il leur faudra se connecter sur le site APB et indiquer leur renoncement à la place qui avait été attribuée sur APB. Ainsi, les candidats libéreront une place qui pourra bénéficier à un candidat sur liste d'attente.
A cet effet, un message pop-up d’affichage sur le site https://www.admission-postbac.fr ainsi qu’un bandeau en page d'accueil du site www.etudiant.gouv.fr préviendra les candidats concernés et leur indiquera comment procéder.
Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche, et de l’Innovation, réaffirme sa pleine mobilisation afin de réduire le nombre de filières en tension. Le dialogue de gestion lancé le 24 mai a permis de faire baisser le nombre de filières en tension concernées par le tirage au sort. Elles étaient au nombre de 320 le 24 mai, puis de 115 le 26 juin. Ce travail se poursuivra jusqu’ à la fin du processus d’admission.
Enfin, conformément à son engagement, la ministre rassemblera les acteurs de l’enseignement supérieur le 17 juillet pour lancer la concertation autour de la réforme du premier cycle.