vendredi 18 octobre 2019

Nouvelles marques, nouvel espace de 150m2 refait à neuf, nouveaux services et des offres à ne pas manquer pour toujours vous satisfaire au mieux

Édito
Les résultats des élections européennes ont confirmé qu’il convient de se méfier de plus en plus des sondages. Jean-Luc et Laurent faisaient la gueule dimanche soir, mais ils n’étaient pas les seuls.
Questions à...
Dans une longue interview, la Présidente du Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté se montre marquée par les bouleversements climatiques.
«La sécheresse est une lame de fond»
Elle annonce une mobilisation exceptionnelle pour les années à venir, pour agir sur plusieurs leviers :
«La grande priorité, c’est la question climatique»
Marie-Guite Dufay confirme aussi qu’elle n’écarte absolument pas d’être candidate aux prochaines élections régionales, avec une affirmation en forme d’avertissement :
«Il faudra un rassemblement des forces de progrès pour faire barrage au Rassemblement National»
Dans une interview à creusot-infos, Le Maire du Creusot annonce qu’il sera bien candidat pour les élections municipales de mars 2020. Il explique aussi quelle liste il entend mener, sur quelles valeurs, et pourquoi.
Dans une longue interview, le Président de la Chambre d'Agriculture de Saône-et-Loire parle sans langue de bois. Il dresse des constats, accuse, parle de l’avenir et de la question de l’eau.
Il dénonce la main des Etats-Unis derrière des associations agissantes.
«On a des agriculteurs sur les rotules et petit à petit ils se désespèrent»
«Désolé, mais un steak végétal, ce n’est pas une entrecôte»
«On met de l’eau potable dans les toilettes et on n’est pas capable de répondre à l’abreuvement de nos animaux»
Écouter, lire, voir
> BOURGOGNE - FRANCHE-COMTE > Bourgogne - Franche-Comté

+45 % d’installations éoliennes raccordées en France 2016 : une année record pour l'éolien français

12/01/2017 07:00Lu 2048 foisImprimer l’article
La filière éolienne, affiche une croissance de 45% par rapport à 2015 avec 1 560,5 MW raccordés en 2016
Communiqué :
La filière éolienne, affiche une croissance de 45% par rapport à 2015 avec 1 560,5 MW raccordés en 2016.
Ce résultat s’explique par la relative stabilité du cadre réglementaire, depuis le Grenelle 2, par l’application effective de la loi Brottes et par la visibilité donnée aux acteurs de la filière grâce au mécanisme de soutien en place depuis 2014. Une performance prometteuse selon les acteurs de la filière et qui conforte le rôle majeur de l’éolien dans le mix électrique français.
Une forte progression du rythme d’installation rendue possible par une volonté politique forte.
Avec une croissance de près de 45% de la capacité éolienne installée par rapport à 2015, le parc éolien français représente 12 065,3 MW au 31 décembre 2016. Cette dynamique sans précédent s’appuie sur la visibilité donnée par l’arrêté tarifaire de juin 2014 et la levée de nombreux obstacles tels que les ZDE (zones de développement éolien) et la règle des 5 mâts (Loi Brottes).


« Les professionnels de l’éolien se réjouissent d’une telle performance. Les efforts engagés depuis plusieurs années pour stabiliser le cadre économique et réglementaire de l’éolien portent leurs fruits, et témoignent d’une réelle prise en considération des attentes du secteur. Nous saluons le volontarisme des pouvoirs publics pour accélérer le développement de la filière éolienne en France » explique Olivier Perot, président de France Energie Eolienne.
La performance du secteur a notamment permis l’augmentation des emplois éoliens sur le territoire français (2000 emplois en 2015) renforçant ainsi la structuration industrielle de la filière et contribuant au dynamisme économique des territoires. Impulsée par la croissance du parc éolien, les créations devraient se poursuivre. Le renforcement du réseau électrique et l’anticipation de nouvelles capacités jouent également un rôle clé dans la croissance de la filière en 2016. Dans cette logique, il convient de poursuivre et amplifier le travail de planification des capacités de raccordement et de lancer les investissements correspondants.
Une dynamique à accentuer pour atteindre les objectifs 2023 de la PPE
Avec plus de 1,5 GW raccordé en 2016, le développement de la filière éolienne s’inscrit sur la trajectoire des objectifs nationaux en termes de capacités installées à horizon 2018 (15 GW). Ce rythme d’installation devrait se poursuivre, à condition que de nouveaux obstacles ne ralentissent pas la dynamique. De plus, favoriser l’introduction de machines de dimensions plus grandes et plus performantes permettra la mise en production de plus de sites. Dans la perspective des objectifs 2023 (fourchette haute de 26 GW), le rythme des nouvelles installations devrait être porté à 2 GW par an à partir de 2017.
« La poursuite des efforts de simplification entrepris est nécessaire pour permettre à la France de tenir ses engagements de développement des énergies renouvelables dans un contexte de lutte contre le changement climatique. De même, il sera nécessaire d’être particulièrement vigilant sur la cohérence et la visibilité à long terme que donneront les nouveaux mécanismes de rémunération et d’attribution actuellement en cours d’élaboration » conclut Olivier Perot.

Chiffres clefs en 2016

1560,5 MW installés
Soit :
102 parcs composés de 686 turbines
La taille moyenne d’un parc éolien installé en 2016 est de 15,3 MW

Puissance unitaire moyenne : 2,27 MW

La plus grande hauteur en bout de pale : 208,5 m (Nordex – N117-2.4 MW ; 57085 Morlange)

Le plus grand rotor : 122 m de diamètre (Senvion – 3.0M122 ; 51240 Coupéville)

La puissance unitaire de la turbine la plus élevée : 3,3 MW (Vestas)

À propos de France Énergie Éolienne :
France Energie Eolienne est le porte-parole des professionnels éoliens français et représente plus de 14 470 emplois en France. Les membres de FEE ont construit plus de 90% des turbines installées sur le territoire français et en exploitent plus de 85%