lundi 17 juin 2019

Autun
Augustodunum

Le grand spectacle historique

son et lumiere de la Bourgogne

Édito
Les résultats des élections européennes ont confirmé qu’il convient de se méfier de plus en plus des sondages. Jean-Luc et Laurent faisaient la gueule dimanche soir, mais ils n’étaient pas les seuls.
Questions à...
Alors qu’ils sont officiellement présentés ce jeudi à 18h30, Jérémy Pinto lève un coin du voile sur les 42 rendez-vous programmés.
Nicolas Pommerel est le nouvel entraîneur du Creusot, avec Eric Catinot pour les arrières et Vuli pour les avants.
Avant la reprise de juin, Nicolas Pommerel se confie dans une interview à creusot-infos.
Le vice-président de la Région Bourgogne – Franche-Comté, en charge des lycées est catégorique : «On sait s’adapter, on sait être réactif et on peut voter un financement exceptionnel»
Écouter, lire, voir
> BOURGOGNE - FRANCHE-COMTE > Bourgogne - Franche-Comté

19,8 millions d’euros investis pour l’eau en Bourgogne-Franche-Comté au 3ème trimestre 2018

19/12/2018 07:30Lu 610 foisImprimer l’article
Les chiffres-clés de Bourgogne-Franche-Comté au 3ème trimestre 2018
Parmi les projets aidés, des opérations remarquables :
1. Pour préserver et améliorer les milieux aquatiques
Les Conservatoires des Espaces Naturels Bourgogne et Franche-Comté ont signé un contrat cadre pour la préservation et la restauration des zones humides de la nouvelle grande région. Ce contrat, avenant au contrat bourguignon existant et qui intègre un volet franc-comtois, concerne la période 2017-2018 et prévoit la définition d’objectifs déclinés sur l’ensemble du territoire régional pour la maîtrise foncière des zones humides à préserver et la création d’un service unique « Pôle humide » pour l’animation du réseau d’acteurs et la création d’une cellule d’appui technique mutualisée. Le programme 2018, concerté entre les deux structures, comporte 17 grandes actions qui comprennent la gouvernance du « Pôle humide » et l’animation du réseau des acteurs, ainsi que des actions de sensibilisation du public et des scolaires, des études préalables, la définition de plans d’action et de gestion, des acquisitions foncières, des travaux de restauration et mise en place de suivis après travaux. Pour l’ensemble de ce programme 2018, l’agence de l’eau octroie 332 400 € d’aide.
Le Syndicat du bassin versant de la Vouge remodèle le lit mineur de la Vouge sur près d’un kilomètre en limite des communes d’Aubigny en Plaine et Brazey en Plaine. Il restaure la qualité physique du cours d’eau, enjeu fort sur ce territoire, et par là même les fonctionnalités naturelles de la rivière pour atteindre le bon état écologique fixé par la Directive Cadre Européenne. L’agence de l’eau attribue à cette opération prévue dans le cadre du contrat de travaux Vouge 2017-2018, une subvention de 92 000 €.
2. Pour économiser l'eau
Grand Belfort Communauté d’Agglomération poursuit la réduction des fuites sur son réseau d’eau potable. Elle installe de nouveaux compteurs de sectorisation et rénove près de 3 kilomètres de canalisations et 80 branchements. Ces travaux devraient permettre d’économiser 300 000 m3 d’eau par an et réduire les prélèvements depuis la nappe d’accompagnement de la Savoureuse, déficitaire en eau. Pour cette opération inscrite au plan de gestion de la ressource en eau de la Savoureuse, la collectivité reçoit de l’agence de l’eau une aide de 707 500 €.
Au total, sur les bassins Rhône Méditerranée et Corse, les décisions d’attribution des aides de l’agence de l’eau, pour le 3ème trimestre 2018, totalisent un montant de 135 millions d’euros pour financer 2 219 projets pour l’eau.
L’objectif du bassin Rhône Méditerranée est de passer de 52 % des rivières en bon état écologique à 66 % d’ici 2021 (86 % à 97 % pour la Corse), de garantir la qualité de l’eau et d’adapter la gestion de l’eau au défi du changement climatique.